fbpx

L’évolution des softwares pour l’architecture et l’ingénierie de la construction

Partager le lien:

Les softwares de conception pour l’architecture et l’ingénierie de la construction n’ont jamais été aussi avancés qu’aujourd’hui. Les exigences normatives établies par les administrations publiques ont été accompagnées par le développement de logiciels qui offrent de plus en plus de nouvelles possibilités aux techniciens. Des conceptions et des calculs qui étaient complexes, voire impossibles à réaliser il y a des années, sont maintenant viables grâce aux améliorations apportées par les sociétés de développement de logiciels.

Cette évolution a facilité et élargi les choix des acteurs du projet. Ils peuvent désormais réaliser des conceptions et des calculs d’une grande complexité en un temps réduit. En conséquence, un intervenant peut se consacrer davantage à la créativité et à la conception de travaux plus innovants. Grâce à l’utilisation et à l’implémentation de nouvelles technologies, les logiciels sont en mesure d’effectuer des calculs et des modélisations toujours plus précis.

Compte tenu de ces progrès et en analysant comment les logiciels ont amélioré le travail des concepteurs, BIMserver.center présente, ci-après, quelques-unes de ces dernières avancées dans le secteur du software pour l’architecture et l’ingénierie de la construction:

Plus de précision dans la modélisation

La modélisation de formes plus complexes a été simplifiée dû à la progression des logiciels et à leur capacité à créer des modèles précis de manière facile et intuitive. Ceci facilite le travail des concepteurs qui ont constaté une augmentation de la flexibilité pour concevoir tout objet, ainsi qu’une hausse de leur créativité.

Développement de logiciels plus spécialisés

Comme il a été mentionné précédemment, la réglementation est de plus en plus exigeante dans le secteur de la construction. Les conditions requises et les paramètres à considérer sont toujours plus nombreux dans chacun des domaines impliqués dans la conception et le calcul d’un bâtiment : analyse thermique, acoustique, structures, éclairage, installations et efficacité énergétique, entres autres. Leur nombre élevé rend l’utilisation des logiciels spécialisés nécessaire pour les techniciens.

C’est pourquoi les sociétés de logiciels ont opté pour le développement de softwares hautement spécialisés, axés sur la conception et le calcul dans des domaines spécifiques au sein d’un projet de construction.

Adaptation à la technologie Open BIM : facilité de partage de l’information

En relation avec le point précédent, les projets requièrent l’intervention d’un plus grand nombre de professionnels et de domaines d’expertise différents. Jusqu’à récemment, les techniciens travaillaient avec leurs logiciels, générant une série de formats ou de fichiers qui leur étaient propres et qu’ils devaient partager avec le reste de l’équipe. Cela générait des problèmes lors du partage de l’information, puisque chacun utilisait des logiciels différents avec des fichiers qui, parfois, étaient incompatibles.

De nos jours, la démocratisation de la technologie Open BIM et le travail avec des formats standards et ouverts minimisent ces problèmes. En effet, le logiciel permet l’exportation et l’importation des fichiers dans des formats ouverts, tels que IFC, qui facilitent l’échange des données sans perte d’information et rendent la collaboration plus rapide et efficace.

Intégration de l’information. Travailler avec des maquettes numériques

La gestion de la documentation et de l’information est devenue une tâche beaucoup plus simple et globale. Grâce au travail avec des maquettes numériques, les différents logiciels fonctionnent dans un même langage à travers des formats standards, évitant ainsi la fragmentation de l’information du projet.

Par conséquent, un projet peut inclure les différents fichiers IFC générés par les divers logiciels utilisés par les spécialistes. Ces fichiers peuvent à leur tour joindre des informations supplémentaires au moyen de liens tels que des plans (DXF), des métrés et budgets (BC3), des documents et mémoires (PDF), des photos et rendus, des modèles 3D ou des efforts obtenus à partir de l’analyse structurale (GLTF), des nuages de points générés par un scanner laser, etc.

De cette façon, toutes les informations du projet sont intégrées dans un espace unique qui offre une possibilité de gestion facile. L’ensemble de l’équipe du projet dispose de toutes les dernières données actualisées, rassemblées en un seul endroit : la maquette numérique.

Visualisation améliorée

C’est dans ce domaine que les progrès les plus importants et les plus impressionnants ont été réalisés. Aujourd’hui, les logiciels intègrent une technologie qui permet de créer et de visualiser des modèles et des projets extrêmement réalistes. Avec cet investissement dans la visualisation, les détails techniques peuvent être expliqués aisément. Il est également possible, entres autres, d’utiliser différentes vues et d’observer en détail des matériaux ou des conditions d’éclairage.

La Réalité Augmentée et la Réalité Virtuelle sont donc des ressources adoptées progressivement et desquelles il sera difficile de se passer. Elles servent à montrer le projet dans son environnement physique, ce qui engendre une amélioration de la prescription des produits ainsi qu’un impact significatif sur les ventes et le marketing. De plus, ces solutions innovatrices minimisent les erreurs dans la phase d’inspection de l’ouvrage.

mm
Partager le lien:
mm

The BIMserver.center Team

The BIMserver.center Team est un groupe de spécialistes dédiés aux différents domaines de l'architecture et de l'ingénierie de la construction. Ensemble, ils échangent, favorisent et diffusent la technologie Open BIM à travers le monde.