Hausse des prix dans le secteur du BTP causée par la COVID-19

Hausse des prix dans le secteur du BTP causée par la COVID-19

Selon les indicateurs économiques étudiés, les coûts de construction ont augmenté dans la plupart des pays au cours du premier semestre 2021.

Dans une situation de marché en hausse, la détermination des prix implique une certaine complexité due à l'intervention de multiples facteurs difficilement quantifiables, d'où la nécessité d'étudier les causes qui affectent la variation des prix du marché.

Parmi la diversité des facteurs qui interviennent dans la détermination des prix du marché, il convient de souligner ceux qui ont le plus d'impact :

  1. Le rétablissement de la confiance des investisseurs et la levée des incertitudes.
  2. La hausse des cours sur les marchés des matières premières :
    • Contrats à terme sur indices boursiers de matières premières : acier, cuivre, aluminium et bois d'œuvre.
    • Droits d'émission de CO2.
  3. L'endettement élevé des États et l'augmentation de la masse monétaire en circulation, qui met en danger la stabilité des prix.
  4. L'effet rebond de l'économie provoqué par l'inactivité imposée par la pandémie, qui génère :
    • Une anxiété de la consommation et un plus grand dynamisme du secteur productif.
    • Une offre limitée de certains matériaux avec une production limitée face à une demande croissante, comme dans le cas du bois d'œuvre et de l'acier.
  5. L'augmentation générale et continue du prix de l'énergie : électricité et carburants.
  6. Pénurie de main-d'œuvre qualifiée dans le secteur de la construction.

1. Rétablissement de la confiance des marchés

L'indice de confiance des investisseurs est un indicateur développé par l'agence allemande Sentix qui mesure l'humeur et la disposition des investisseurs vis-à-vis de l'activité économique dans la zone euro.

En juin de cette année (2021), cet indicateur a atteint une valeur de 28,1 points, bien supérieure à celle enregistrée en décembre 2019 qui s'élevait à 0,7 point, ce qui témoigne de la reprise de la confiance du marché, comme le reflète le graphique suivant :

D'autre part, l'agence allemande Sentix avertit qu'un optimisme excessif concernant la réouverture de l'industrie hôtelière et la reprise du commerce, en particulier du secteur touristique, peut contribuer à une augmentation de l'inflation à court et moyen terme.

2. Hausse des prix des matières premières et des droits d'émission

Contrats à terme sur indices boursiers de matières premières : acier, cuivre, aluminium et bois d'œuvre

C'est un fait incontestable que les prix des matières premières ou des commodités
augmentent. Ces produits sont échangés sur les différentes plateformes d'analyse et d'investissement en fonction de l'offre et de la demande mondiales.

Les coûts dans le secteur de la construction sont particulièrement affectés par les prix de l'acier, du cuivre, de l'aluminium et du bois, qui sont soumis aux cours des contrats à terme des indices boursiers, comme l'illustre le graphique ci-dessous :

Droits d'émission de CO2

Il convient également de noter que l'échange de droits d'émission est un instrument de marché qui prévoit des incitations ou des pénalités économiques pour les émissions de CO2 et d'autres gaz à effet de serre. Il s'agit essentiellement d'une formule d'échange permettant de respecter les protocoles environnementaux de Kyoto de 1997.

Comme il est représenté sur le graphique suivant, la valeur marchande des droits d'émission a augmenté de 82 % entre le début de décembre 2020 et juin 2021. Cependant, dans la période correspondant aux moments de pleine pandémie, nous observons une nette diminution du cours, qui atteint sa valeur minimale en avril 2020.

3. Augmentation de la masse monétaire en circulation

Como consecuencia del endeudamiento de los Estados para cubrir el impacto negativo que la COVID-19 ha causado en la economía mundial, los principales bancos centrales del mundo, en especial la Reserva Federal o banco central de los Estados Unidos (FED) y el Banco Central Europeo (BCE), han incrementado la oferta monetaria de forma notable, lo cual implica una mayor masa monetaria en circulación que suele generar un aumento de la inflación.

Nous sommes donc confrontés à un excès de masse monétaire en circulation au niveau mondial, ce qui va entraîner une hausse généralisée des prix.

4. Effet de rebond de l'économie

Après une période de contraction économique, l'effet de rebond est un facteur inévitable. Selon l'office statistique européen Eurostat, dans la zone euro, depuis le dernier trimestre de 2020, la plupart des nations ont considérablement augmenté leur PIB.

Cet effet de rebond est un facteur de dynamisation de l'économie qui implique directement ou indirectement une hausse des prix.

5. Hausse des prix de l'énergie : électricité et combustibles

L'augmentation du prix de l'énergie a un impact direct sur les coûts de la construction tout au long de son cycle de vie, depuis l'extraction des matières premières, le transport vers l'usine, le processus d’élaboration des produits, le transport et l'exécution de l’ouvrage, et bien sûr, plus tard, l'usage et l’exploitation du bâtiment.

Le graphique suivant illustre l'augmentation des prix de l'électricité et du pétrole brut WTI (West Texas Intermediate) au cours des deux dernières années.

6. Pénurie de main-d'œuvre qualifiée dans le secteur du BTP

Il s'agit d'un problème structurel qui ronge le secteur du BTP depuis plus d'une décennie : le manque de main-d'œuvre qualifiée, notamment de compagnons professionnels, de chefs d'équipe ou de conducteurs de travaux, entraînant une hausse des coûts réels de la main-d'œuvre.

En plus de cette pénurie de main-d'œuvre qualifiée, il existe d'autres facteurs dérivés de la paralysie de l'activité qui a entraîné une hausse des prix affectant singulièrement le secteur de la construction, parmi lesquels il convient de souligner :

  • Le boom des rénovations et des extensions de logements existants pour les adapter aux nouveaux besoins découverts pendant la période de pandémie.
  • L'augmentation de l'épargne et de la capacité de financement des ménages, du fait d'une consommation inhibée par les restrictions imposées par la COVID 19.

7. Conclusion : augmentation des prix et des coûts de la construction

L'étude des indicateurs économiques ci-dessus permet de conclure que :

  1. La reprise de la confiance des investisseurs, conjuguée à l'effet de rebond de l'économie et à l'augmentation de la masse monétaire en circulation, laisse présager une augmentation de l'inflation, qui se traduit par une hausse généralisée des prix.
  2. La hausse des cours des matières premières, notamment de l'acier et du bois, ainsi que la hausse des prix de l'électricité et des carburants, entraînent une augmentation inévitable des coûts de construction.

Dans ce contexte, le générateur de prix de CYPE est mis à jour en permanence, sur la base des prix des produits et/ou des matériaux fournis par les fabricants et/ou les fournisseurs. Cependant, lorsqu'il y a une hausse importante des prix causée par l'inflation, il est impossible d'adapter immédiatement les prix au marché, même par les fabricants eux-mêmes qui doivent supporter l'augmentation continue des coûts des matières premières, de la main-d'œuvre et/ou de l'énergie.

Dans une situation inflationniste, le Générateur de prix permet d'ajuster les prix au marché de la construction au moyen de paramètres d'ajustement qui dépendent du volume des travaux (surface construite) et des conditions actuelles du marché, que l'utilisateur peut sélectionner dans l'écran initial ‘Prix décomposés’ en fonction de la situation du marché :

  • En hausse;
  • Croissance soutenue;
  • Croissance modérée;
  • Récession modérée;
  • Récession marquée.

Dans le cas d'une situation inflationniste, l'utilisateur doit sélectionner les options Croissance modérée ou En hausse en fonction du niveau d'inflation.

Sources Consultées


Statistiques des Marchés Financiers

Plateforme de marchés financiers qui fournit des données en temps réel provenant de 250 marchés du monde entier via ses 44 éditions internationales.

Récupéré [16/06/2021].

https://es.investing.com/commodities/

https://es.investing.com/economic-calendar/sentix-investor-confidence-268


Institut Espagnol des Statistiques INE (Instituto Nacional de Estadística)


C’est le coordinateur des statistiques officielles réalisées en Espagne. Sa principale mission est d'établir des statistiques publiques, qui sont des études officielles sur la situation et l'évolution de la population, de l'économie et de la société en Espagne.

Récupéré. [16/06/2021]

https://www.ine.es/dyngs/INEbase/es/operacion.htmc=Estadistica_C&cid=1254736154972&menu=resultados&idp=1254735576757

https://www.ine.es/jaxiT3/Tabla.htm?t=23714


La Banque D'Espagne


C’est la banque centrale nationale et, dans le cadre du mécanisme de surveillance unique (MSU), le superviseur du système bancaire espagnol avec la Banque centrale européenne.

Récupéré. https://www.bde.es/bde/es/areas/estadis/ [16/06/2021]


Statistiques sur les conventions collectives de travail


Fournit des informations statistiques sur les aspects les plus pertinents des conventions collectives de travail.

Récupéré. http://www.mites.gob.es/estadisticas/cct/welcome.htm [16/06/2021]

mm
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Plus d'articles